« Avant de se lancer, il faut faire le ménage dans sa tête.

Être au clair avec sois même... on applique quelque règles.

 

  • Un clou ne chasse pas l’autre... il faut prendre son temps avant de retomber amoureux. Anne.
  • Quand la seule idée qui nous anime est de faire casser les genoux de notre ex par de gros bras, on ne risque pas de plaire à l’autre. Premier travail : apprendre à pardonner ! Et attention, pardonner n’est pas oublier, mais ça nous allège. Anne Boutelant, auteure de « comment j’ai décroché mon ex » éd Marabout.
  • Nous voilà célib, et les copines nous rassurent : un de perdu, dix de retrouvés. Non, dix ne nous attend pas au coin du bar. Patience, ça peut prendre du temps. Cécile.
  • Pour trouver l’amour, il faut déja s’aimer sois-même ! Être attentive au monde, aux autres, aux hasards de la vie et au merveilleux du quotidien. Mathilde.
  • « Tomber amoureux », comme on dit au Québec, ça veut dire perdre le contrôle. Et pour tomber, il ne faut pas être accrochée à autre chose. Mais pour se laisser porter, emporter, sans résistance. Maria.
  • Si l’idée de partir en chasse, d’écumer toutes les soirées, de se promener avec un gyrophare sur la tête « je cherche un homme, je cherche un homme », on n’y arrivera pas. Surtout parce qu’on a vraiment autre chose à faire de ses journées et de ses nuits ! Manon.
  • Je crois sincèrement qu’on ne « trouve » pas l’amour, on trouve quelqu’un avec qui on « construit » ou pas l’amour et pour que l’amour se construise, ce qui me semble le plus important, c’est de ne pas brader, et de ne pas avoir peur, sinon, on distribue dès le début les mauvaises cartes. Julie.
  • Aucun plan, aucune stratégie n’a porté ses fruits sans passer ࣠l’action. Alors assez de blabla. Levez les yeux, l’amour est peut-être juste en face. Et maintenant, vous savez quoi faire. Véronique.

 

Le bonheur est souvent confondu avec le plaisir et l’amour assimilé au sentiment. Or, l’amour n’est pas seulement un sentiment, avec toute la ribambelle "d’effets secondaires" qui l’accompagne : cœur qui palpite, mains moites, perte de ses moyens, etc.…

 Faite la bonne rencontre

Toutes ces émotions, vécues uniquement au niveau de notre corps, sont fragiles et passagères. Le temps en a raison, c’est même scientifiquement prouvé !

 

Mais fort heureusement, ces émotions ne suffisent pas à prouver un amour profond et véridique, même si elles peuvent parfois l’accompagner.

 

L’Amour véritable, celui qui a toutes les chances de durer, contient en fait trois facettes indissociables :

Ø l’amour Éros, terme grec pour dire le "désir", l’attrait physique (d’où nous vient le mot "érotique") : une dimension de l’amour qui ne doit être ni négligé ni prendre toute la place ;

 

Ø l’amour Agape, qui est un vrai mouvement de "don de soi". Il cherche à rendre l’autre heureux et pousse à donner avant de prendre (voir encadré ci-dessous) ;

 

Ø l’amour Philia est enfin ce lien d’amitié réelle qui fait de mon compagnon (ou de ma compagne), au fil des jours, mon (ma) meilleur(e) ami(e) : l’amour permet alors une relation profonde et riche dans l’échange et le partage.

 

S’il comporte ces trois facettes, alors l’amour est un acte objectif qui peut emprunter des langages variés pour se dire : le langage du corps pour dire la tendresse et le désir de communion, le langage du service et de l’oubli de soi pour mettre en avant le bien de l’autre, le langage du partage et de la complicité pour faire grandir l’intimité et la confiance.

 

Cet amour-là rend profondément heureux et passera le temps et les épreuves de la vie, grandes ou petites.

 

Dès lors, si vos rencontres amoureuses ont souvent été trop brèves, demandez-vous si ces trois piliers étaient bien là… et veillez bien dorénavant à les mettre en place dans une relation future.

 

La vie ? Un don, pas un dû !

N’oubliez pas de vous arrêter sur cette précision importante qui vous conduira sur le chemin du bonheur : l’amour Agape, ou don de soi, ne peut être compris et vécu que si nous acceptons de voir que toute notre vie est don reçu.

 

Car la difficulté, en effet, c’est qu’on ne peut donner que si l’on a conscience d’avoir reçu et de recevoir. "L’homme est une vasque, dit Pascal Ide, auteur de nombreux ouvrages de psychologie, docteur en médecine et en philosophie, c’est par surabondance qu’il devient source à son tour"….

 

Alors, n’hésitons pas, ouvrons-nous à la générosité de la vie, apprenons à accueillir avec gratitude le moindre rayon de soleil, un sourire échangé, un échange intellectuel fructueux, la variété inouïe des fruits à consommer, un vol d’oiseau dans le ciel, un beau paysage, la plénitude d’une soirée paisible, etc.

 

Tout cela n’est pas un dû, mais un don que nous fait la vie.

 

Rencontrez la personne que vous aimez

 

Dans cette affaire, votre meilleure  arme est la patience.

 

Oubliez d’avance les déclarations d’amour au coin de la rue la larme à l’oeil, une guitare a la main. Vous aurez tout le temps pour les surprises quand vous serez ensemble, pour le moment concentrez-vous sur l’approche.

 

Quand on est timide, aligner trois mots devant la personne qui intéresse semble compliqué, voir même impossible quand le combo joues rouges  et bafouillages s’en mêle. Autant que faire se peut, évitons les situations gênantes.

 

Vous avez donc au choix l’approche virtuelle ou l’approche littéraire. Si la jeune fille en question vit près de chez vous, vous pouvez assez facilement trouver son nom et prénom sur Facebook ou un autre réseau social.

 

Après la demande d’amis, l’heure n’est pas encore à la fanfaronnade. Il faut entamer la conversation sans lui faire peur. Restez amical ! Pas de sous-entendu, pas de déclaration.

 

Faites de l’humour et renseignez-vous sur sa vie amoureuse, est-elle (il) célibataire ?

 

Cette étape est capitale, il faut que vous réussissiez à nouer une complicité.

 

Évidemment, vous pouvez lancer un petit compliment en passant, mais, avant tout, laissez-lui le temps de vous découvrir, de vous apprécier avant de lui avouer ce que vous ressentez.

 

Si la personne n’est pas présente sur les réseaux sociaux, mais qu’elle habite près de chez vous, vous pouvez facilement repérer sa boîte aux lettres.

 

Attention, cette méthode est plus risquée. Il y a fort à parier qu’elle prenne peur et s’imagine, suivie. C’est à vous de lui expliquer dans un petit mot le but de votre démarche (sans déclaration d’amour) cette fois encore !

 

Enfin, évitez la médiation, sauf si vous avez une entière confiance dans vos amis. Si vous avez des amis en communs, allez-y par petites touches, rapprochez-vous en douceur.

 

Dites-vous bien qu’une personne qui se déclare du jour au lendemain à un inconnu, c’est une expérience plutôt désagréable  pour la personne visée.

 

Et vous, quels sont vos conseils pour aborder quelqu’un qui vous plaît ?

 

Si vous vous posez des questions, n’hésitez pas à nous écrire. Nous sélectionnerons un témoignage pour de futurs articles.