Qui êtes-vous ?

Avant de se lancer dans la vie à deux, il faut, soi-même, être suffisamment adulte pour mettre le maximum de chance de son côté. Avant tout, il faut être indépendant(e) vis-à-vis des parents, au moins sur le plan financier. Il faut pouvoir être libre de ses choix et de ses décisions sans avoir à rendre des comptes aux parents, et aussi s’être libéré(e) des modèles parentaux, c'est-à-dire s’être construit des propres repères. Tout ceci ne veut pas dire naturellement qu’il faut rompre les liens affectifs, mais d’abord devenir autonome.

De plus, bien « se connaître », savoir dire « non », être capable d’exprimer ce que l’on ressent est indispensable, si l’on veut réussir une vie commune. Si vous voulez qu’on vous accepte, acceptez-vous d’abord tel(le) que vous êtes : cessez de vous comparer aux autres ou à une image idéale de vous-même, ainsi vous retrouverez plus facilement, confiance en vous. Et surtout, complimentez-vous lorsque vous réussissez quelque chose, si petite soit-elle, tirer une leçon de ses erreurs c’est bien, mais il est bien plus bénéfique d’être conscient(e) de ses succès…

Apprenez donc à reconnaître vos bons et mauvais côtés, la perfection n’existe pas ! chacun(e) a ses qualités et ses défauts et tel physique que vous trouvez attrayants peut ne pas plaire à quelqu’un d’autre. On n’est pas obligé d’être un canon de la beauté pour attirer et retenir le regard d’autrui, surtout, si on rayonne de l’intérieur.

Pour construire une relation sérieuse, il faut renoncer au manque derrière lequel on se cache parfois. Inutile de chercher à paraître meilleur(e) que l’on est, pour se faire valoir. Une relation durable se construit sur l’authenticité, car, tôt ou tard, les masques tombent et la désillusion est grande. Avoir un tel comportement dénote justement que l’on ne prend pas la relation au sérieux !

Pour vous accepter vous-même et vous faire accepter des autres, résumez vos traits de caractère et les aspects de votre personnalité ce qui aidera à vous définir par rapport à votre partenaire idéal(e)… Mentir à soi-même, c’est menti régalement aux autres, mais on finira toujours par se trahir… « Changez le naturel, il revient au galop ».

Quels sont vos principaux traits de caractère et comportements habituels ?

On a tous, à un degré variable, les traits de caractère (tableau). Pour vous rendre compte de ce qui est plus caractéristique chez vous, indiquez dans la colonne correspondante, par un signe + ou –, ce que vous en pensez en ce qui vous concerne, si vous le souhaitez vous pouvez aussi noter chaque trait de caractère par un nombre de points de 1 à 5, ce qui sera peut-être plus facile, le – étant égal à 0 et le + étant égal à 5 :

 

Traits de caractère

+ ou -

Traits de caractère

+ ou -

Agressivité

 

Audacieux

 

Bienveillance

 

Calme

 

Adaptabilité

 

Anticonformiste

 

Combativité

 

Communicatif(ve)

 

Boudeur(euse)

 

Chaleureux

 

Colérique

 

Compréhensif(ve)

 

Conciliant

 

Courageux(se)

 

Craintif(ve)

 

Concret(e)

 

Critique

 

Désordonné(e)

 

Débrouillard

 

Diplomatique

 

Dominateur

 

Égocentrique

 

Économe

 

Endurant(e)

 

Énergique

 

Entreprenant(e)

 

Enthousiaste

 

Étourdi(e)

 

Extraversion

 

Expansif(ve)

 

Fiable

 

Fidèle

 

Franc(che)

 

Généreux(se)

 

Gourmandise

 

Humour

 

Habile

 

Honnêteté

 

Idéaliste

 

Impatient(e)

 

Imaginatif

 

Indécisis(e)

 

Indépendant(e)

 

Impulsivif(ve)

 

Individualiste

 

Indolent(e)

 

Intelligent(e)

 

Observateur

 

Intuitif(ve)

 

Ingénieux(se)

 

Inventif(ve)

 

Introversif(ve)

 

Méthodique

 

Joyeux

 

Modestie

 

Lent(e)

 

Moralisateur

 

Matérialiste

 

Nerveux(se)

 

Méticuleux(se)

 

Impétueux(se)

 

Naturel(le)

 

Obstiné

 

Opiniâtre

 

Organisé

 

Orgueilleux

 

Passionné

 

Perfectionniste

 

Pessimiste

 

Optimiste

 

Précisi(e)

 

Sens pratique

 

Philosophe

 

Prodigue

 

Prudent(e)

 

Pudeur

 

Rapide

 

Réaliste

 

Rêveur

 

Réservé(ez)

 

Rusé

 

Sage

 

Secret

 

Sensible

 

Sentimental(e)

 

Siliencieux(se)

 

Soupçonneux(se)

 

Souple

 

Souriant(e)

 

Spontané(e)

 

Subtile

 

Ténacité

 

Timide

 

Tolérance

 

Vigilant(e)

 

Volonté

 

 

Cette première étape franchie, vous avez une idée plus précise des aspects les plus marquants de votre personnalité ; faites encore le bilan personnel qui suit pour y voir un peu plus clair.

 

Faites un petit bilan personnel

Les questions qui suivent, sauf exception, sont valables pour les hommes et pour les femmes. Répondez-y honnêtement, cela vous fera prendre conscience de certains traits de votre personnalité qui vous aideront à vous mettre en valeur. Quant aux traits négatifs, il vaut mieux les connaître pour essayer de ne pas trop les mettre en avant lors d’une rencontre, sans toutefois les nier totalement, bien entendu.

Si certaines questions vous embarrassent, vous pouvez, bien sûr, passer à la question suivante, il ne s’agit pas d’un test psychologique avec analyse à la fin, il s’agit simplement d’une petite mise au point sur vous-même et ce que vous attendez et de l’autre et de la vie…

  • Vous connaissez-vous bien ? (N’avez-vous pas été surpris(e) de découvrir certains traits de caractère mentionnés ci-dessus ?)
  • Savez-vous profiter d’un rayon de soleil pour faire une promenade ou un peu de sport et vous aérer ?
  • Êtes-vous capable de savourer l’instant présent et d’en être satisfait(e) ?
  • Savez-vous apprécier vos instants de solitude et les mettre à profit ?
  • Avez-vous une activité bénévole ?
  • Savez-vous bricoler ou jardiner ?
  • Aimez-vous faire la cuisine, même pour vous seul(e) ?
  • Profitez-vous de la beauté de la nature ?
  • Êtes-vous capable de passer du temps à méditer ou de ne rien faire si l’envie vous prend ?
  • Avez-vous des passe-temps, des passions (lecture, cinéma, découverte de nouveaux restaurants, un instrument de musique, etc.)
  • Comment vous considérez-vous : aimez-vous votre personnalité ?
  • Pensez-vous mériter, comme tout un chacun, les joies que la vie peut vous apporter ?
  • Pensez-vous, au contraire, qu’il y a, chez vous (comme en chaque individu) une part d’ombre mauvaise ?
  • Croyez-vous être « à la hauteur » pour faire face quand un imprévu survient ?
  • Croyez-vous qu’il faut se résigner et subir les tracas et aléas de l’existence ?
  • Savez-vous dire « non », fermement, ou vous laissez-vous influencer ?
  • Savez-vous être indulgent(e) envers vous lorsque vous faites des erreurs ?
  • Rirez-vous des leçons de vos erreurs ?
  • Une remarque désobligeante vous affecte-t-elle ou la recevez-vous avec indifférence ?
  • Restez-vous souriant(e) face à la critique ? Celle-ci vous atteint-elle et peut-elle être constructive ?
  • Pensez-vous que certaines personnes sont supérieures à nous, ou sommes-nous tous égaux ?
  • Êtes-vous de mauvaise foi ou reconnaissez-vous vos erreurs ?
  • Dites-vous où pensez-vous du bien des autres ?
  • Connaissez-vous vos points forts ? (Dressez-en la liste si ce n’est pas encore fait !)
  • Pensez-vous à ce que vous avez réussi ? Ou, au contraire, au temps perdu en récriminations contre vous-même et votre incapacité de goûter au bonheur ?
  • Vous préoccupez-vous de l’image que l’on a de vous ? vous comparez-vous aux autres ? Si, oui, le résultat en est-il positif ou négatif ?
  • Comment vous sentez-vous moralement, physiquement, professionnellement ?
  • Votre passé amoureux ressemble à quoi (des histoires sincères, déprimantes, ou torrides) ?
  • Avec combien de femmes (d’hommes) êtes-vous sorti(e) au cours de l’année ?
  • Quelle petite phrase, vexante ou non, un(e) ex vous a déjà dite ?
  • À chaque rencontre vous dites vous « cette fois c’est lui ! (elle) ? »
  • Qu’est-ce qui vous fait peur en amour ? (Peur de souffrir, peur de la solitude, peur de n’avoir que peu de goûts en commun ?)
  • Une copine vous invite et vous êtes placé près d’un inconnu, lui parlez-vous ? Faites-vous tout pour lui plaire en le flattant, ou vous contentez-vous de lui répondre sur un ton sec et cassant pour le décourager ?
  • Sur quoi misez-vous pour séduire : la sympathie, la confiance, la générosité, ou l’argent, les mensonges flatteurs, ou encore la froideur distante… ?
  • Quels sont vos projets pour les vacances ? (pensez-vous partir avec un homme ou avec les copines ?)
  • Quel est votre genre de lecture préféré ? Quel est le dernier livre que vous avez aimé ?

À ce stade vous devez déjà avoir une idée plus claire de ce qui fait votre personnalité, de vos atouts et vos points faibles… Alors il est temps d’exploiter vos points forts ou peut-être de changer ce qui ne va pas.

Il est difficile de changer ses habitudes, mais pas impossible. Ainsi, si l’un de vos comportements habituels est gênant ou si vous vous rendez compte qu’il déplaît, réfléchissez sur ce qui vous a conduit à adopter un tel comportement, et voir si vous pouvez le remplacer par un autre, et lequel ?

Évitez de ressasser et renouveler les expériences passées, déterminez ce qu’il vous amène à reproduire les mêmes erreurs. Même si vous avez été blessé(e), demandez-vous pourquoi cela s’est-il mal passé et ne fuyez pas les autres.

 

Êtes-vous prêt à changer pour être aimé(e) ? 

S’il est difficile de changer sa personnalité, on peut cependant agir sur les mauvaises habitudes ou améliorer certains comportements. Qu’êtes-vous prêt(e) à faire comme efforts ?

  • Passer l’aspirateur ou ranger l’appartement pour lui donner un petit coup de jeune, avec peut-être des idées de changement dans l’agencement des meubles…
  • Vous laisser draguer (ça ne peut pas faire de mal à votre égo), accepter les compliments, les recevoir sans être gêné(e).
  • Écouter vos parents qui, hélas, ont souvent raison, car, quoi qu’on dise, l’expérience s’avère toujours utile.
  • Rencontrer des amis et connaissances, et ne pas hésiter à prendre votre agenda pour noter et appeler.
  • Abandonner votre jean et vous mettre en jupe, pour mieux attirer les regards des hommes ; soigner votre mise pour mieux retenir le regard des femmes…
  • Lors des dîners, entre amis « écoutez » plutôt que passer votre temps à papoter sur untel ou unetelle (on apprend beaucoup en écoutant et votre conversation en serait plus intéressante).
  • Vous occuper de votre corps et pas seulement l’été pour bronzer sur la plage, le chouchouter, le muscler si nécessaire, et le rendre appétissant en toute saison.
  • Arrêter de critiquer les autres même pour rigoler(déverser votre fiel risque un jour de vous retomber sur la figure), arrêter de critiquer sans raison ou du moins, le faire avec humour.
  • Dire « je t’aime » aux gens que vous aimez. Ce n’est pas si difficile, ils le savent déjà, mais ils aiment bien qu’on le leur confirme, s’ils vous répondent : « moi aussi », savourez-le…
  • Apprenre a s’accepter tel(le) que l'on est sans se soucier de l’image que les autres se font de vous, apprendre à accepter les différences.
  • Vous attacher à donner priorité à vos besoins personnels ; trop se sacrifier, engendre des frustrations qui finissent par faire surface pour tout gâcher.
  • Cesser de vous sentir coupable et bien se persuader d’être une personne estimable.
  • Vous exercer à voir les choses du côté positif, et à savourer chaque jour un « petit bonheur », vous faire plaisir !
  • Prendre soin de vous.
  • Apprendre à gérer et résoudre vos problèmes personnels.

Si vous avez bien dressé votre bilan et répondu aux différentes questions, vous devez être en mesure de vous définir sans hésitation et capable de décider de ce que vous estimez nécessaire de changer. Passer cette étape, vous pouvez envisager de vous lancer dans votre recherche.

Rappelez-vous que, pour réussir, il n’est pas impératif que votre partenaire vous ressemble, bien souvent c’est la complémentarité qui apporte l’équilibre. Avoir des goûts communs est important, mais pas le même caractère ou les mêmes traits de personnalité. Il faut donc aller voir au-delà des apparences lors d’une première rencontre pour pouvoir construire une belle histoire d’amour.

Source : Trouver l’âme sœur, de Geneviève Madou. Ed. du Puits Fleuri

 

Je l’aime à mourir

Le tube de Francis Cabrel fait craquer les filles. Dans une expérience menée par des chercheurs de l’université de Bretagne-sud, 52 % des femmes ont donné leur numéro de téléphone après avoir entendu cette chanson de Cabrel, contre 28 % lorsque qu’elles écoutaient une chanson outre de Vincent Delerm comme l’heure du thé.

Les jaloux, accro à l’amour

Lors d’un baiser ou de relations sexuelles, le cerveau déclenche la production d’une hormone : l’ocytocine. Surnommé l’hormone de l’amour, elle serait le ciment hormonal du couple. Mais selon une étude de l’université de Haïfa, en Israël, il gouvernerait aussi les s les comportements antisociaux comme l’envie et la jalousie.

C’est désormais sur Internet que les plans de bataille amoureuse s’élabore : 50 % de célibataires (et pas mal infidèles !) ferait l’expérience des sites de rencontres et ils auraient une chance sur cinq d’y trouver l’âme sœur. Nous avons testé pour vous les nouveaux sites par affinité qui prône sur mesure : partisans de droite ou de gauche, amateurs de vin ou de bonne cher, mordu de cinéma ou de… etc. Faut-il forcément se ressembler pour s’assemblée ? Heureusement non !, Répond des psychologues dont le conseil est surtout ne pas oublier de vite passé du virtuel au réel. Car, en termes d’efficacité, finalement, la rencontre en chère et en os remporte encore tous les suffrages. Les rancards d’antan sont devenus des dates autour d’une visite de musée, d’une virée en char à voile ou d’en cours de cuisine, organisée par les nouveaux GO de l’amour. Ces derniers se sont engouffrés dans le seul secteur à ignorer la crise ? Futé, le business de l’amour n’oublie pas les couples. Pour se retrouver et mieux communiquer, on passe, encore, par les fourneaux, les cours de massage ou la lecture etc. cet été, dans le hamac, on savoure à des morceaux choisis sensuelle et des grands auteurs de la littérature classique.

 

Se rencontrer avec ou sans Internet

Pour aider les millions de célibataires à la recherche de la d’âme sœur, les business de l’amour rivalisent d’imagination. Leur mot d’ordre : passer du virtuel au réel.

Se connecter, créé son profil et attendre… 15 secondes. « Mois ces Dane0452, j’aimerais bien faire votre connaissance… » « Hello, ta 5 minutes pour discuter ? nicole69 ». Bienvenue sur Internet, le supermarché de la rencontre ? Meetic, le site numéro un dans le domaine, avance ses arguments : 42 millions de profils en Europe, des membres répartis dans 30.6.1662 villes en France (sur 36682). À l’origine de ce succès : le confort et la sécurité…. « On reste chez soi, sans être obligé de s’habiller ou de se maquiller, et on peut couper une conversation des qu’on le souhaite », décrit Jean-Claude Kaufmann, sociologue du CNRS. Lieu de résidence, photos et âges sont les critères les plus regardées. La panacée ? Pas vraiment, quand il s’agit de trouver quelqu’un qui partagent vos valeurs. Une nouvelle tendance a donc fait son apparition : la rencontre par affinités. Et ce n’est pas plus cher… au mois dans un premier temps. Après une période test, il faut souvent payant un forfait. Vous avez aimé le dernier film des frères Cohen ? Rendez-vous sur pointcommuns. Vous voter socialiste ? Alors, gauche-rencontre.com effet pour vous. Ces sites acquièrent la fonction d’un hypermarché. Il nous incite à nous présenter comme un produit et à rechercher un autre.

Pour le sociologue, la facilité de rencontre sur le net et relatifs. « On devient vite intimes, car on ne craint pas l’autre qui est à distance. Mais cette confiance virtuelle est problématique lorsqu’il faut passer à la rencontre réelle, quand on réalise tout ce qu’on a révélé à cet inconnu ! ». Beaucoup de personnes on l’illusion qu’elles peuvent rester telle qu’elle, sans rien changer, avec l’arrivée d’un autre dans leur vie. Or pour construire un couple, les identités des deux partenaires doivent évoluer ! La tentation est de retourner chercher un autre « produit » plus adaptée à soi, poursuit le spécialiste.

Les thés dansants ont fait place au cours de cuisine

La rencontre sur le net a le vent en poupe, mais elle est devancée par les soirées pour célibataires auxquelles font confiance 49 % d’entre eux (IFOP). « Notre clubs est un lieu d’échanges réels. Tout le contraire d’Internet, où le temps passé derrière son écran est du temps perdu pendant lequel on ne sort pas », affirme-t-on chez activ’& Compagnie. « Loin de l’anonymat du web, nous préférons rencontrer et sélectionné chaque membre. ». Un parti pris partagée par Cpournous, une autre agence pour célibataires. « Les personnes réunies par nos activités sont réellement disponibles, déjà ancré dans leur vie professionnelle, est issu de classe socioprofessionnelles proches », explique l’un des fondateurs. Chez ces nouveaux GO de l’amour, les thés dansants ont laissé la place à des cours de cuisine, des sorties en char à voile, des visites de musées… les sites de rencontres ont pas tardé à réagir. Meetic a ainsi lancé des soirées art-dating pendant la biennale de Lyon, et proposa ses membres de se retrouver au cœur des expos. Seul bémol dans tous ces événements : le manque… d’hommes. « Les femmes hausse plus. Que la rencontre marche ou pas, elles sortent. Les hommes, eux, ne quitte le net que lorsqu’ils sont sûrs de leur coup ! Malgré l’imagination de ces faiseurs de couple, 15 000 000 de français sont toujours célibataire à ! La faute peut-être… à leurs critères de recherche. D’après un sondage Parship, ils exigent la perfection de leurs partenaires : 93 % le veulent honnête, près de 90% fidèles et ouvert, pour 80% son humour est important, 77 % l’espère capable de compromis et 65 %, doté dans un physique attrayants. Autant dire mission impossible !

Selon Florence, coach chez Love Intelligence, pour faire une belle rencontre, il est impératif de se connaître soi-même… et de mettre en œuvre de cinq points clés : être authentique, questionné l’autre sur ses motivations dans la vie, créer de la complicité tout en entretenant une part de mystère, et arme redoutable de la séduction, amener l’autre à mieux se connaître. « Un partenaire est toujours sensible à quelqu’un qui fait résonner en lui des cordes insoupçonné. C’est une preuve qui sait écouter, assure la spécialiste.

Pour aborder la rencontre sereinement, il faut bien être dans sa tête mais aussi… dans son corps. Les cours de pol-danse explosent, il s’agit d’acrobaties sensuelles réalisées autour de barre de strip-tease. À Paris, l’école des filles de joie chamboule les rapports des femmes à leur corps avec son cours d’effeuillage burlesques. Grande, petites, mince ou ronde, toutes se retrouvent le samedi après-midi dans leurs plus beaux dessous, hissé sur des talons, faisant tomber, tout en se trémoussant, gants de soi et soutien-gorge. « L’idée est d’apprendre aux femmes à s’accepter telles quels sont… et à s’amuser aussi ! » et les hommes ? Eux aussi osent désormais sondés leur masculinité. Le temps d’un week-end, l’association des nouveaux guerriers les ans par trois stages au programme top secret, à base rites initiatiques dérivés de ce qui permettent aux garçons de passer à l’âge adulte dans certaines tribus… les femmes, sur Del emportèrent tell, n’ont qu’à bien se tenir.

 

Il n’est pas toujours évident d’être à la pointe de la séduction ou encore de mettre tous les atouts de son côté.

Marie de Duve, coach en séduction, vous a concocté quelques conseils pour passer une bonne soirée lors d’un premier rendez-vous.

 

Évitez de faire trop connaissance par téléphone. En effet, lorsque vous téléphonerez pour la première fois, n’oubliez pas d’écouter, et éviter de trop parler de vous. Le mieux est de faire connaissance autour d’un verre ; c’est nettement plus sympa, mais surtout plus réel !

Positivez : vous n’avez pas encore pu vous faire une idée précise de la personne que vous allez rencontrer.

Soyez vous-même, restez simple. N’en faites pas de trop dans votre tenue vestimentaire, soyez propre et soigné.

Évitez d’étaler vos problèmes personnels. Souriez, souriez, souriez... et soyez ponctuel  !

Par discrétion, évitez de parler des autres adhérents que vous auriez rencontrés.

Évitez de comparer la personne à votre ex-compagne/compagnon.

Messieurs, offrez-lui le premier verre. Mesdames, acceptez-le.

Évitez de trop parler du travail et du passé. Les projets d’avenir sont tout de même plus agréables.

Évitez de monopoliser la conversation et apprenez à découvrir l’autre.

Si vous êtes un cow-boy Malboro ; évitez de fumer tout le paquet...

Ne passez pas votre soirée au GSM ; cela peut certainement attendre.

Soyez attentif à ne pas vous forger des préjugés. Le mieux est de vous dire que vous allez passer une bonne soirée avec quelqu’un et qu’il y aura des affinités au niveau du caractère, du physique, et voir même au niveau des loisirs. Ne pas se mettre en tête que c’est la bonne personne avant de la rencontrer : vous risquez alors d’être déçu (e) si jamais ce n’était pas le cas. Laisser faire la vie ! Laissez votre tête dans votre voiture, laissez vivre vos émotions !

Soyez dans un état d’esprit curieux avant la rencontre, mais surtout, ne vous focalisez pas sur la personne. C’est peut-être le grand amour de votre vie où peut être juste une amitié...

Montrer le meilleur de vous même : rien de plus important que la première impression. Il s’agit de ne pas le/la décevoir. Mais faites attention à respecter le temps de parole de chacun. Si l’on devance trop la conversation en ne parlant que de soi, on risque de voir l’autre se renfermer et vous n’apprendrez rien de cette personne.

Ne demandez pas trop vite si elle souhaite vous revoir. En effet, elle risque de trouver cela trop brutal alors qu’il/elle souhaitait continuer la soirée en allant manger un petit bout dans un endroit discret et romantique pour mieux apprendre à vous connaître.

Si, a la fin de la soirée, vous souhaitez revoir la personne, il ne faut pas hésitez a lui dire et pourquoi pas déjà fixer un nouveau rendez-vous. Il est fort possible que le lendemain, on n’ose plus le faire et vous risquez alors de passer à côté du bonheur. Un deuxième rendez-vous se passe généralement mieux, vous serez plus décontractés et apprendrez à mieux vous connaître. Par contre, si vous ne souhaitez pas revoir cette personne, que vous avez passé une excellente soirée, mais que vous ne vous voyez pas continuer avec elle, il est important de lui dire surtout si vous sentez qu’elle a envie de vous revoir. Pour ne pas lui donner de faux espoir et ne pas lui faire perdre son temps, il est courtois de le dire honnêtement, mais gentiment. Cette personne acceptera d’autant mieux la chose.