Savoir se vendre et se mettre en valeur

Que votre annonce soit destinée à un site internet ou qu’elles doit paraître dans un journal, il faut respecter certaines règles. L’espace disponible est restreint, votre annonce doit être courte et efficace. Elle doit dire, en peu de mots ; si vous êtes un homme ou une femme, ce que vous recherchez, votre situation de célibataire ou non, et pour quel type de relation vous cherchez cette rencontre (amour, amitié ou rencontre d’un jour…)

Les petites annonces permettent de vous dépeindre en quelques lignes pour donner envie de vous découvrir et fixer les critères que vous exigez de façon à limiter les réponses. Cela permets dans un premier temps de savoir où l’on va et de faire le tri des annonces coquines et celles qui sont axées sur une relation durable. Encore faut-il se méfier, car la plupart des annonces présentent des profils si idéaux qu’il est surprenant que ces personnes, quasi parfaites, n’aient pas trouvé à se caser… !

En fait, la petite annonce est parfois comme une bouteille à la mer, lancée pour appeler au secours par des personnes qui se sentent si seules qu’elles n’en peuvent plus, ou qui, par timidité préfèrent passer par ce biais pour débusquer le plus grand nombre de candidats sérieux possibles.

Si vous avez des exigences de valeurs ou des attentes, vis-à-vis de votre futur contact, mentionnez-le pour éliminer ceux et celles qui ne les partagent pas (vous êtes par exemple non-fumeur, ou vous pratiquez une religion et souhaitez qu’il en soit de même pour lui ou pour elle. Et surtout, si vous êtes un homme, évitez de parler de sexe dans votre profil, sauf si vous voulez réellement faire fuir la grande majorité de femmes qui recherchent une union durable.

Dans l’idéal, il faut savoir piquer la curiosité sans trop en dire non plus ; être original(e) et donner l’envie d’en savoir plus. Ne perdez pas de vue que derrière l’ordinateur il y a un être humain fait de chair et de sang, qui éprouve des sentiments et mérite le respect.

De plus, pour vous inscrire sur internet il vous sera généralement demandé une photo. Comme vous pouvez le constater par vous-même, la photo accessible aux inscrits est une première étape qui décide de l’intérêt éventuel que soulèvera la personne célibataire inscrite sur le site. Voir une photo permet de se faire une idée plus précise de la personne, l’expression du visage et du regard peut en dire long sur la personnalité… en outre, les administrateurs de site vérifient souvent la photo avant de la publier ce qui leur permet aussi de refouler la photo de mineur ou les clichés à caractère pornographique, par exemple. Pour eux, fournir une photo est un gage du sérieux de votre démarche…

Choisir la photo qui vous mette suffisamment en valeur. Sachant qu’elle sera examinée par un grand nombre de candidat(e)s potentiel(le)s il ne s’agit pas de rater cette démarche.

Votre photo doit être bien cadrée, nette, ni trop pâle, ni trop foncée, une photo de mauvaise qualité ne pourra que vous conduire à l’échec. Il n’est donc pas envisageable de vous satisfaire d’une photo d’identité ou d’une photo de famille où vous croyez être à votre avantage au milieu de gens hilares ou trop figés. Pour mettre toutes les chances de votre côté, faites donc une photo spéciale pour cette démarche.

Réaliser une bonne photo

Une bonne photo ne doit pas être prise à partir d’un téléphone portable, mais plutôt d’un appareil photo qui vous donnera des résultats de qualité. Pour ceux ou celles qui ne sont pas des experts(es) de la photo numérique, réglez votre appareil sur « qualité maximale » et laissez-le agir pour vous.

Pour un bon cadrage, vous devez vous placer au centre de la photo (faites quelques essais préalables, si nécessaire). L’élément important de la photo c’est vous, vous devez donc ressortir sur un fond neutre en évitant les vêtements trop colorés, qui détourneront le regard, et choisissez des couleurs qui vous vont bien. Mais ceci en essayant de mettre en avant le ou les atouts physiques qui vous caractérisent : de beaux cheveux, une belle peau, de jolis yeux, un franc sourire ou un décolleté attirant…

Ne prenez pas une pose rigide ou trop sophistiquée qui ne ressemblerait pas à qui vous êtes au quotidien, n’essayez pas de vous faire passer pour une star. Soyez net(te) et naturel(le), ne faites pas la tête, souriez sans excès, bref, ayez une allure sympathique et regardez franchement l’objectif.

Pour plus de sûreté, faites plusieurs et faites votre choix.

À savoir : la photo numérique demandée doit être en format GIF, JPG ou PNG et d’au moins 150 x 75 pixels, mais vous ne devez pas y faire figurer vos coordonnées personnelles, une adresse numérique suffit.

Source : Trouver l’âme sœur, de Geneviève Madou. Ed. du Puits Fleuri

 

Apprivoiser ses peurs, ça n’est pas « être sûr de soi ». Cela résulte d’une alchimie plus complexe que nous sommes tous capables d’acquérir. Le philosophe Charles Pépin nous éclaire dans un livre qui fait du bien.

Interview de Charles Pépin

Se faire confiance, dites-vous, c’est garder une âme d’enfant dans un esprit d’adulte…

L’enfant s’aventure sans discerner les risques ; l’adulte, lui est anxieux, car il perçoit les dangers. Se faire confiance c’est, tout en étant lucide, retrouver cette capacité à y aller sans avoir peur de se tromper.

Comment se conquiert-elle ?

Elle s’installe lorsqu’on gagne une compétence dans un domaine. Mais elle naît surtout de la relation avec les autres, d’une personne qui nous sécurise et nous libère. C’est le cadeau que les autres nous font, tout au long de l’existence, et que nous acceptons.

Qu’est-ce qui l’entame ?

Les vicissitudes de la vie. Surtout lorsque les revers sont vécus comme des échecs. Alors que l’échec est enrichissant et favorise l’arrivée au but.

En vieillissant, comment évolue la confiance en soi ?

Nous habitons le monde, d’abord ancré dans notre corps. Or, avec l’âge, il te lâche tu n’es plus aussi formant ni séduisant. Cela peut te fragiliser. Par ailleurs, notre société, où la jeunesse domine, tu comptes moins sur les personnes âgées qui possèdent l’expérience, la sagesse.

Comment la reconquérir ?

Lors de mes conférences, j’ai noté que les personnes plus âgées prennent la parole-donc, sortent de leur zone de confort-, nouent des relations, s’émerveillent… A 40 ans ou 50 ans, nous refoulons davantage l’idée de la mort. La proximité de celle-ci peut donner envie de profiter pleinement de la vie et donc de nourrir la confiance en soi.

En quoi votre ouvrage est-il différent des livres de développement personnel ?

Ces livres sont trop souvent culpabilisants, surtout si l’on ne parvient pas à regagner la confiance en 7 jours… Notre manque d’assurance vient de ce que la vie est difficile et incertaine. Ce n’est pas en la fuyant dans le fantasme d’un mode d’emploi personnel que nous allons en avoir moins peur, mais en apprivoisant cette peur. La confiance en soi est en réalité une confiance en la vie. Nous l’avons tous en nous, parce que nous sommes vivants. Finalement, il s’agit plus de la retrouver que de la conquérir…

La confiance en soi, une philosophie. Allary éditions

Source : Pleine vie – Juillet 2018 – Marie-Laurence Grézaud.

Pour vous aider

  1. Cultiver les bons liens

Vous n’avez plus de temps à perdre avec des personnes toxiques. Cherchez des relations qui font du bien, qui sécurisent et libèrent. Fréquentez des gens différents, inspirants, qui vous grandissent et vous réveillent.

  1. S’écouter

En suivant votre intuition. Ce qui impose de ne pas se soumettre à la dictature de l’urgence. Pour ce faire, Charles Pépin conseille d’avoir des rituels qui aident à se retrouver et qui « offrent des instants de relâchement, d’un retour sur soi » : marcher, méditer, prier…

  1. S’émerveiller

« Fréquenter la beauté, c’est se rapprocher de soi », explique l’auteur. Visiter des musées sans guide, contempler la nature procure un apaisement qui nourrit la confiance en  soi. Spectateurs de la beauté du monde, nous prenons conscience que nous habitons ce monde. « Il est plus facile d’avoir foi en soi quand on se sent « chez soi » dans le monde. »

  1. Mettre la main à la pâte

La main, dit Aristote, prolonge l’esprit. Être dans le « faire », se mettre à la calligraphie, l’écriture, la cuisine, la peinture, le bricolage, le jardinage… nous rend vivants et joyeux, plein d’assurance.

  1. Pratiquer la bienveillance

La confiance est un cadeau que les autres nous font et que nous faisons aux autres. Avec vos petits-enfants, par exemple, n’hésitez pas à encourager, cultiver leurs désirs avec des mots gentils. Aidez-les à prendre confiance en ce qu’ils peuvent devenir.

L’amour après 50 ans serait-il encore possible ?

Contrairement à certaines idées reçues, l’amour après 50 ans peut-être le meilleur que l’on ait jamais vécu. Voici quelques explications.

Le nombre de baby-boomers célibataires ou séparés a connu une explosion ces dernières années.

De plus en plus de célibataires cherchent à retrouver l’amour ! Alors que certaines statistiques s’évertuent à démontrer que le temps diminue les chances de trouver un partenaire, l’expérience montre que l’amour après 50 ans peut être une véritable révélation !

Donc, n’écoutez pas les voix qui vous disent de faire une croix sur le bonheur à deux.

De plus en plus de cinquantenaires, soixantenaires, septuagénaires… et même des octogénaires se retrouvent aujourd’hui sans complexe et vivent leur histoire d’amour sans se soucier du qu’en-dira-t-on. Non, les sentiments, l’intimité, la force d’une relation ne sont pas réservés aux moins de 50 ans. Au contraire !

Voici pourquoi.

À 50 ans, qu'est ce qu'on a de plus ?

  • La capacité de discerner ce qui est important et ce qui ne l’est pas dans la vie. Les 50 ans et plus ont souvent l’avantage de mieux se connaître et savent bien souvent ce qui fonctionne pour eux et au contraire ce qui ne fonctionne pas. Ils ne sont pas dupes. Ils mesurent la valeur d’une relation et ils apprécient d’autant plus.

 

  • L’expérience de leurs relations passées. Les célibataires seniors sont pour la plupart passés par les cases séparation, divorce ou deuil. Ils ont l’occasion de faire le point sur beaucoup de choses et de comprendre ce qui n’a pas fonctionné, ce qui était bon et ce qui ne l’était pas. Cet âge est propice à la réflexion et à l’humilité. Une sagesse qui rend l’intimité avec une autre personne d’une grande qualité et laisse moins de place au conflit futile.

 

  • Plus de liberté et donc plus d’occasions de profiter de la vie ! À ce moment charnière de la vie, il y a de grandes chances que les enfants soient déjà ou soient en passe de quitter le cocon familial. Les personnes qui sont à la retraite et qui ont su négocier ce tournant parfois délicat peuvent profiter du temps disponible et se lancer pleinement dans une vie faite de détente, de loisirs et d’aventure ! De nos jours, on dit souvent que les cinquantenaires sont les nouveaux trentenaires, les soixantenaires sont les nouveaux quarantenaires, et ainsi de suite. Vous disposez encore de belles et longues années devant vous ? Alors, autant profiter ! Rien ne vous en empêche si vous en êtes en bonne santé.

 

  • Le désir… oui, parlons-en de ce sujet encore trop souvent tabou en ce qui concerne la génération des prés seniors et des seniors. Mesdames, fini l’inquiétude d’une grossesse non désirée. Messieurs, vos éventuelles pannes ont à présent de nombreuses solutions médicales. Moins de complexes, une expérience à mettre au service de votre nouveau partenaire. Grâce à l’expérience, la confiance en soi est boostée et l’on se sent prêt à tenter de nouvelles expériences. Pourquoi pas ? L’amour physique peut être terrain de découverte et d’expression personnelle très agréable. On accorde également moins d’importance à l’aspect physique et l’on devient plus tolérant avec les autres, mais également et surtout avec soi-même…

Alors, si vous avez plus de cinquante ans et que vous vous demandez si l’amour a encore une place dans votre vie, la réponse est… OUI  !

Sortez pour rencontrer du monde. Faite de nouvelles expériences. Découvrez également les possibilités qu’offre Internet. Il y a toute une palette de possibilités que vous ne soupçonnez peut-être pas (activités diverses pour célibataires).

Pourquoi ne pas tenter un speed-dating et de le prendre comme un jeu qui va permettre de faire des rencontres peut être intéressantes, peut-être séduisantes ! Vous le savez, vous êtes à un âge de confiance en soi, de maturité et de sagesse. Vous avez les ressources et la disponibilité de profiter au maximum de la vie.

Ne laissez pas passer cela ! Ne laissez pas passer les nombreux célibataires qui se trouvent être dans la même situation que vous.

Si vous ressentez de grandes difficultés à nouer des contacts en général et que cela vous bloque dans la recherche d’un partenaire, forcez-vous à en parler et à vous faire aider. Le fait que vous lisez cet article est le signe que vous avez pris le bon chemin, celui de faire tomber des barrières et acquérir la liberté d’être heureux !

Il existe des coachs sentimentaux qui pourront vous aider. Voyez également nos nombreux ouvrages qui vous donneront de très bons conseils pour vous aider. Les membres VIP reçoivent en cadeaux un pack de neuf livres qui sont de très bon conseil.